Mardi 25 septembre 2012

    En 1919, Léon Blum écrivait « On est socialiste à partir du moment où l’on a cessé de dire :  » Bah ! C’est l’ordre des     choses ; il en a toujours été ainsi, et nous n’y changerons rien « , à partir du moment où l’on a senti que ce soi-disant ordre des choses était en contradiction flagrante avec la     volonté de justice, d’égalité, de solidarité qui vit en nous. ».

Alors que le congrès de Toulouse approche, un certain « ordre des choses » voudrait qu’une     motion soit déjà victorieuse assurant une succession connue d’avance à Martine Aubry. C’est parce que le Parti Socialiste est par essence un parti démocratique et pluriel qu’il appartient aux     militant-e-s de faire un choix, non pas dans un objectif d’éviter une division brandie en menace, mais bien dans l’idée que les convictions de chacun-e sont aux fondements d’un projet     politique de gauche.

Depuis la victoire aux élections sénatoriales, le 25 septembre 2011, les primaires citoyennes ainsi     que les scrutins présidentiels et législatifs ont été l’occasion pour les français d’exprimer leur souhait d’une refonte en profondeur de notre société. Il appartient donc à la famille socialiste     de répondre au mieux aux attentes de la population dans un monde en crise économique, politique, sociale et morale.

Dans cette affaire, notre rôle militant ne se résume pas à un simple soutien envers le gouvernement.      C’est bien plus que ça. Il nous faut poursuivre le chemin vers le changement en faisant du P.S. une véritable force de propositions en lien permanent avec les citoyens et leurs exigences.     C’est là que nous donnerons toute sa légitimité à l’action de la gauche à la tête de l’Etat.

Oser plus loin plus vite, c’est contribuer à mettre fin à la casse sociale, à     la destruction des services publics… orchestrées pendant dix ans par la droite, c’est donner à la gauche les cartes d’une évolution positive à l’échelle nationale, européenne et     mondiale.

Nous ne pouvons pas laisser François Hollande se faire alpaguer par les chantres de     l’ultralibéralisme. Regarder les crises en face et les combattre à leur source afin de les circonscrire durablement, c’est donc ce à quoi la motion n°4 aspire.

Cela se traduit dans les faits par :

-Un véritable changement sociétal vers un fédéralisme européen réel à la fois social, économique     démocratique et environnemental.

  -Le refus de toute austérité asphyxiante qui condamne celles et ceux qui n’ont aucune     responsabilité dans la crise.

  -Un contrôle rigoureux des lobbys bancaires et boursiers qui ne doivent plus opérer dans     l’impunité la plus totale.

 -Une refonte du système politique national par une lutte contre le cumul des mandats et     fonctions ainsi que contre la professionnalisation de la vie politique.

  -Le passage à une VIe République rééquilibrant l’exécutif et le législatif.

      -Une place donnée à tous dans des processus réinventés de démocratie participative.

   -Une mutation écologique de nos modes de vie, etc.

·  Préparer l’avenir en empêchant la naissance de futures crises est un principe qui doit être posé en     exigence. Seule une conversion profonde de nos sociétés peut nous y faire parvenir.

Au quotidien, nous sommes confrontés à de dures réalités. Trois millions de demandeurs d’emplois en     France, des structures d’insertion qui peinent à offrir du travail, des pressions croissantes dans le domaine salarial ; sans oublier les inégalités entre les sexes, orientations… que la     crise ne fait pas diminuer.

Offrir à chacun-e sa place est un idéal commun à toute la gauche et au-delà. L’attentisme et la     myopie politiques ne peuvent y contribuer. C’est pourquoi une force militante conséquente en lien avec la population doit porter les bases d’un renouveau tant attendu. Cette force militante,     c’est ce que doit être le Parti Socialiste.

 

Alors avec Stéphane Hessel, Florence Augier, Pierre Larrouturou, Yvette Roudy     et les nombreux-ses autres, Osons plus loin plus vite !

William Chevillon

L’ensemble des propositions sur http://www.plusloinplusvite.fr/

Cette entrée a été postée dans Non classé. Mettre en favoris le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*