Régionales. Montebourg veut une liste alternative à Frêche

Le député PS Arnaud Montebourg s’insurge de la prise de position de son parti sur le cas Georges Frêche. Il réclame une liste alternative en Languedoc-Roussillon.

Le cas Frêche n’en finit plus d’embarrasser le Parti socialiste. Le député et secrétaire national du PS à la rénovation estime que son parti devrait "investir une liste alternative" au président sortant de la région Languedoc-Roussillon, Georges Frêche. Exclu du PS en 2007, il a été plébiscité par les militants et, sans pour autant lui donner l’investiture nationale du Parti socialiste, Martine Aubry a déclaré avoir "pris acte" de sa candidature.

Il en va de "l’honneur commun des socialistes"

Il en va de "l’honneur commun des socialistes", a déclaré Arnaud Montebourg. "La décision de semi-investiture de Georges Frêche n’en finit pas de faire des dégâts politiques lourds qu’il est nécessaire d’enrayer sans délai", écrit dans un communiqué le député de Saône-et-Loire, soulignant que cette position "révolte et démoralise nombre de militants".

Une position qui "ternit […] notre image"

Selon lui, cette position "ternit aux yeux de nos sympathisants notre image en laissant penser que nos intérêts électoraux peuvent s’accommoder de toutes les compromissions" et "offre injustement à la droite la possibilité de nous
donner des leçons d’antiracisme, au moment où celle-ci renoue avec l’idéologie de la protection ethnique de la Nation".

Cette entrée a été postée dans Vie du Parti. Mettre en favoris le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*